C’est en 1895 que naît le championnat de Belgique de football. À cette époque, toutes les divisions recevaient le qualificatif “championnat”. L’élite était appelée “première division” (D1). Depuis la saison 2016-2017, ce segment du football belge est désigné par l’abréviation “D1A”.

Immersion dans l’histoire

Toutes les personnes passionnées par le sport et pariant de temps en temps en regardant Unibet TV football pour connaître les scores des matchs ne savent pas que la première appellation de ce qui est aujourd’hui la “D1A” fut “la coupe du championnat”.

En 1895, lors de la première édition de “la coupe du championnat”, sept clubs s’affrontent. Vingt-six ans plus tard en 2011, le nombre de clubs ayant déjà au moins atteint ce niveau de la compétition a été multiplié par onze, atteignant 77.

Évolution de la structure du football belge

L’Union Royale Belge des Sociétés de Football Association (URBSFA) est créée en 1895. En 2010, l’URBSFA comptait 412 122 sportifs licenciés jouant dans 1 782 clubs. L’une des évolutions majeures de l’URBSFA est l’acquisition d’une apparence singulière caractérisée par un nombre important de clubs à la base et un nombre restreint de clubs très titrés qui peuvent être considérés comme le sommet du football en Belgique.

Il est aussi important de se souvenir que l’URBSFA fait partie des premières fédérations nationales nées dans des territoires non rattachés à la Grande Bretagne. Les Belges ont très vite compris l’intérêt d’organiser la pratique du foot dans leur pays. Les Belges et les Français font partie des initiateurs de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA). Cette dernière naît en 1904.

À côté des idées novatrices des Belges, certaines réalisations sont relativement conservatrices. Il s’agit notamment du statut d’amateur qui a, pendant longtemps, empêché certains joueurs de clubs d’accéder à l’équipe nationale. Ce n’est qu’après 1945 qu’un statut intermédiaire sera créé et portera le qualificatif “semi-professionnel”.